Avertir le modérateur

27/03/2015

Le langage du corps : universel ou culturel ?


Hands-Fingers-Crossed.jpg

Dans la communication non verbale, il y a plusieurs éléments : les gestes que l’on peut appeler le langage du corps, la voix, son ton, son volume, mais aussi les vêtements que l’on choisit…

Le langage du corps c’est à dire la manière dont le corps bouge et transmet nos émotions est universel. La raison de cette universalité est assez simple à comprendre : chaque être humain, quel que soit son pays de naissance, a le même corps avec le même «  câblage » si on peut dire.

De ce point de vue, le langage du corps est le même quelle que soit la culture. Cependant, les différences apparaissent, notamment dans l’ampleur du geste et dans sa répétitivité. Il est facile de se rendre compte sans être expert que les personnes de culture méditerranéenne font beaucoup de gestes avec leurs mains que celles des pays nordiques. Il ne s’agit là que d’une différence d’ampleur et de répétitivité et non d’une différence dans la nature du geste.

Ceci étant dit, la culture d’un pays est un véritable code de conduite identitaire. Elle coordonne les comportements et établit des règles à suivre. La culture induit ce qui se fait et ne se fait pas, ce qu’il est bon de faire ou non et comment le faire. La culture des gestes est différente d’un pays à un autre comme le langage oral.

Le filtre culturel est important : un geste peut devenir symbolique, ayant une signification très précise dans un pays et en même temps une autre signification très différente dans un autre pays.

Les exemples ne manquent pas comme le montrent les infographies des articles de toolito ou de businessinsider. Les connaître peut éviter de faire des fautes de mauvais goût !

 

Olga Ciesco, Synergologue,expert dans le langage du corps. Membre du bureau d’enquête Incendie, Instructeur au Fort de Domont. Membre de l’Association Française des Experts et Conférenciers Professionnels 

Auteur du livre des Ibooks disponibles en français et en anglais sur le Langage des mains, La séduction, Les micro-démangeaisons. Livres téléchargeables, disponibles sur I tunes, Amazon et Google Play

www.olgaciesco.fr

 

 

 

 

 

08:00 | Lien permanent | | Commentaires (0) | |  Facebook

25/03/2015

Les éléments-clés d’une photo professionnelle réussie

Avant de réaliser ou de faire réaliser une photo professionnelle à destination de votre site internet ou de votre CV en ligne, il est nécessaire de prendre en compte quelques éléments qui vous permettront de maximiser votre impact. Voici les principaux points auxquels vous devez prêter attention.

 

photo,professionnelle,réussir,jolie

Tout d’abord le fond de votre photo. Vous avez beau être parfait(e) sur cette plage des Caraïbes, avouez que le message que vous passez n’est peut-être pas tout à fait conforme au monde professionnel. En fait, le fond de la photo doit être neutre pour que l’attention puisse se focaliser sur vous seul ! Un conseil : évitez quand même les fonds trop sombres qui ne vous feront pas ressortir.

Ensuite, prenez garde à la luminosité. Faites en sorte que l’ensemble de votre visage reçoive de la lumière.

Enfin, prenez garde à votre tenue et à ce qu’elle transmet. Elle doit correspondre à votre métier et à votre personnalité. Voulez-vous avoir l’air hyper concentré(e) et professionnel(le) ? Souhaitez-vous apporter un peu de séduction  à la photo en déboutonnant un bouton de chemise ou en ouvrant un peu le décolleté ? C’est à vous de choisir, sans tomber dans l’exagération ! 

Aude Roy, coach en image professionnel

08:00 | Lien permanent | | Commentaires (0) | Tags : photo, professionnelle, réussir, jolie | |  Facebook

19/03/2015

Agressions : le langage corporel de la victime est analysé

agression, langage corporel, victime, communication, repérage, agresseurs

Dans cet article, Sylvia Bréger explique comment les agresseurs analysent le comportement et le langage corporel pour mesurer la vulnérabilité d’une personne et passer à l’acte ou non. Les premiers points qu’ils analysent sont les suivants :

  • L’isolement de la personne
  • Ce qu’elle met en évidence et qui pourrait lui être volé
  • La configuration des lieux.

Mais les auteurs d’agressions vont un peu plus loin dans leur analyse et examine également la façon de marcher de leur victime. Ainsi, une expérience du professeur Angela Book consiste à montrer à des agresseurs des personnes marchant dans un couloir. Ils devaient ensuite dire quelle personne ils choisiraient d’attaquer. Tous les agresseurs ont  sélectionné les personnes qui :

  • Marchaient à petits pas, de manière asynchrone et lente
  • Avaient la tête baissée et ne faisaient pas attention à leur environnement
  • Possédaient une posture plutôt recroquevillée 

Bien évidemment, rien n’est systématique, mais ces éléments permettent de rendre compte de manière générale des processus qui animent les agresseurs dans le choix de leurs victimes.

 

Pour finir, voici une vidéo qui illustre ces propos. 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu