Avertir le modérateur

17/04/2013

Interview de Jérôme Cahuzac: Sous l'exercice de communication, un grand malaise

olgacahu2.JPG

Mardi 16 avril, dans une interview enregistrée par BFM TV, Jérôme Cahuzac a reconnu sa «faute morale» (d'avoir détenu un compte à l'étranger) et a annoncé sa démission de son mandat de député. Après avoir farouchement et à plusieurs reprises nié la fraude fiscale, finalement avoué, l'ancien ministre du budget fait aujourd'hui acte de contrition. Mais était-il vraiment sincère? Si tous les mots et la gestuelle de Jérôme Cahuzac ont été soigneusement préparés, quelques signes d'émotions transparaissent, révélant un malaise évident.

On est loin d'une confession spontanée

Les mains sont en prises, c’est-à-dire qu’elles se tiennent l’une avec l’autre. Nous évitons de bouger les mains lorsque nous avons besoin de contrôler nos propos car en les laissant «libres» elles risqueraient de nous trahir en laissant échapper des vérités.

Dans sa posture de mains, vous pouvez aussi remarquer que c’est sa main droite qui est au-dessus. Cet ordre nous confirme qu’il s’agit bien d’un exercice de prise de parole en public et non d’une confession spontanée. La main droite, la main du «discours» empêche la main gauche, la main directement liée à notre émotionnel de s’exprimer.

olgacahu3.JPG

Sa position de corps sur la chaise est bien droite. Cette posture est adoptée quand nous sommes dans un inconfort. C’est un peu comme si nous n’avions pas décidé d’être «pour» ou «contre». Cette rigidité contribue à cette impression générale de propos planifiés et appris évidemment.

Comme je l’ai dit dans les précédents billets, son corps bouge peu, les épaules sont fixes et à aucun moment, il n'y a de lâcher prise, même quand il dit que tout son problème maintenant c’est d’être crédible alors qu’il a menti.

Jérôme Cahuzac répond dans un état de grande difficulté

Jérôme Cahuzac présente ce qu’on appelle un «sanpaku» permanent.

Terme japonais signifiant littéralement «les trois blancs». Il s'applique aux personnes dont on peut voir le blanc du globe oculaire entre la pupille et la paupière inférieure si le sujet regarde droit devant lui.  

Cette caractéristique apparaît ponctuellement quand nous ressentons de la peur, mais elle est plus permanente quand nous sommes dans une période de grande fatigue, de mauvaise santé  ou de mauvaise estime de nous-même. C’est le cas de Cahuzac, son sanpaku est permanent.

Ensuite, j’ai vu des clignements de paupières dissymétriques, notamment quand il parle de quitter la vie politique. Ce qui est important de regarder c’est quel œil se ferme en premier pour voir quelle est l’impulsion qui traverse l’esprit de notre interlocuteur. Sans surprise, il s’agit pour Jérôme Cahuzac de son œil gauche, l’œil directement lié à notre émotionnel. Ceci nous indique qu’il est dans un état très difficile à supporter.

olgacahu1.JPG

Ce signe est visible avec de l’entrainement ou la possibilité de faire des arrêts sur image. Ce qui est sûr c’est que l’explication de cette dissymétrie est validée par les neurosciences.

Autres signes de grande difficulté pour Cahuzac ses mâchoires serrées qui contiennent dans certains propos du stress et un besoin de «mordre», pour se défendre? Une bouche constamment et fortement pressée dans le sens bien fermée. Des déglutitions à répétitions. Des policiers expérimentés dans l’observation du langage non verbal ont baptisé la déglutition «la goutte de malaise»…

Un élément m'a vraiment interpellé: En disant que son compte n’a jamais servi à financer une campagne politique, il ne fasse pas le non avec sa tête…C’est difficile de dire «non» sans bouger la tête! Essayez donc...

14:46 | Lien permanent | | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

"C'est difficile de dire «non» sans bouger la tête! Essayez donc..."
Le reste de l'analyse traite de details interessants, mais cette derniere remarque me parait completement infondée et inutile

Écrit par : Theo | 17/04/2013

Je souhaiterai savoir si ces histoires d'hémisphères plus cartésien ou plus émotionnel sont à inverser lorsqu'on est gaucher ? Et si, du coup, pour l'interprétation tout est à l'envers. Ou pas.

Écrit par : Gordon Shumway | 17/04/2013

Les gauchers et les droitiers ont les hémisphères "droit et gauche" placés aux mêmes endroits, ce qui permet à un neurochirurgien d'opérer un patient indiferemment qu'il soit droitier ou gaucher.

Écrit par : Olga Ciesco | 17/04/2013

pff franchement cette article ne rime a rien
pkoi écrire un truc pareil décortiquer les mimiques d'un arnaqueur qui est passé maitre dans l art de mentir
franchement de la pire perte de temps il se passe des choses bien plus important ds le monde que de savoir si cette crapule et fatigué ou ce sent pas très bien

sans être devin je pense qu il va vite se barrer de ce pays pour aller rejoindre ses millions qu'il va convertir en or
et on va endormir l'affaire comme des tonnes d affaires du même style

Écrit par : njames | 17/04/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu