Avertir le modérateur

31/03/2013

Henri Guaino - Thierry Mandon: 1-0

Présentation1.png

Henri Guaino, député des Yvelines et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy et Thierry Mandon, député PS de l'Essonne étaient cette semaine les invités du "12/13 Dimanche", le magazine politique de France3.

D’un face à face au départ équilibré en terme de posture (les deux hommes étaient tous les deux assis l’un en face de l’autre et se tenaient tous les 2 de la même façon assis sur un tabouret haut), l’un d’eux a perdu la bataille du bras de fer.

Les mains de Thierry Mandon ont disparu sous la table quand le sujet des Allocations familiales, et de l’évaluation de ce qu’est une famille aisée, a pointé son nez !

Les mains de Thierry Mandon ne sont plus remontées. La position de nos mains et la hauteur de nos gestes nous en disent beaucoup sur la manière dont nous nous positionnons vis-à-vis du sujet abordé ou de notre interlocuteur. Manifestement le sujet des Alloc. est difficile à tenir…

Face à Henri Guaino, Thierry Mandon n’a pas fait le poids car lui-même ne s’en est pas senti capable.

15:53 | Lien permanent | | Commentaires (0) | |  Facebook

28/03/2013

Gestuelles: Le nouveau Hollande est arrivé!

 

hollande-mots-maux-1261763-616x380.jpg

 

Dès le début de l’entretien, le Président de la République  a montré beaucoup d’habileté dans ses mouvements :

-          Une excellente mobilité : le haut de son corps est souple ce qui traduit une belle motivation et beaucoup d’implication dans ses propos ainsi qu’une envie de convaincre. 

-          Beaucoup de gestes avec des mains très présentes : ses gestes sont hauts et ronds ce qui traduit de l’assurance et de la cohérence entre ce qu’il pense et ce qu’il exprime. 

-          De l’émotion visible sur son visage : des rides d’expression qui confirment  son implication dans les propos qu’il tient. Ouf ! L’effet BOTOX que j’avais mis en avant lors d’un précédent billet  a disparu ce soir !

 Hollande au JT.jpg

 Il était particulièrement satisfait quand :

-          Il a prononcé l’expression suivante : « Les excès  du système financier »

 -          Il a abordé le sujet de l’accord passé chez Renault et de la baisse de la rémunération de son PDG.

 -          Il a dit «  j’évite moi-même de faire cette annonce » en parlant du fait que son prédécesseur avait dit que la réforme sur les cotisations des retraites serait la dernière.  

-          En parlant de la Défense de la France

Cette satisfaction s’est vue aussi bien par la posture de son corps, que par des sourires difficiles à dissimuler et des mouvements de langue que nous faisons tous lorsque nous nous réjouissons de nos propos qui viennent à point.

 

François Hollande a présenté des signes de malaise dans son intervention à des moments précis :

-          Sur le thème de la suppression des heures supplémentaires 

-          Sur la collaboration avec Angela Merkel

-          Sur la lenteur de la  Banque européenne 

-          Sur l’échéance de juillet concernant le retrait des troupes françaises du Mali 

Je ne finis pas sur une note optimiste car quand François Hollande affirme « je ne suis pas dans le constat, je suis dans l’action », ses gestes font l’inverse de ce qu’il dit. Et ça ce n’est pas rassurant !

En effet nos mains ont tendance à présenter des directions  lorsqu’elles sont en mouvement et qu’elles nous aident à mieux nous exprimer et mieux nous faire comprendre. Faites l’essai, expliquez à votre interlocuteur comment faire pour venir chez vous en vous attachant les mains, vous allez vite vous rendre compte que c’est difficile… Mais aussi, citez deux éléments différents comme la droite et la gauche, les syndicats et le patronat, le constat et l’action….et vous verrez que vos mains placent un élément d’un côté puis l’autre élément  de l’autre côté. Nous plaçons toujours nos préférences du même côté et nos non préférences de l’autre côté.

 

Olga Ciesco

 

22:30 | Lien permanent | | Commentaires (4) | |  Facebook

22/03/2013

Ce que révèle la position des mains

mains en V de Copé.jpg

Dans le monde de la communication non verbale, nous avons l’habitude de dire que les mains sont l’extension visible du cerveau.

Lorsque nous voulons expliquer clairement nos idées ou nous ouvrir à la communication, nos mains sont en mouvement, en ouverture et les gestes sont plutôt hauts. A l’inverse, quand nous voulons garder pour nous des informations, nous cessons de bouger nos mains pour ne pas trop dévoiler et si elles se mettent à bouger un peu, les gestes restent bas. Si nous voulons cacher des choses, nos mains partent se cacher, dans nos poches, en dessous des vêtements ou même derrière notre dos.

dskolga.jpg

imagesCAZ9VZ7Y.jpg

 

Voyez comme nous faisons tous les mêmes gestes dans les mêmes circonstances : lorsque nous voulons être précis dans nos propos (doigts en pince de F. HOLLANDE), lorsque nous parlons d’un sujet que nous maîtrisons (mains en triangle de JF COPE) ou lorsque nous allons dire quelque chose avec autorité (index en avant de JM AYRAULT).

hollandeolga.jpg

Prenez l’habitude d’observer le langage des mains, il vous permettra de mieux comprendre l’était d’esprit de votre interlocuteur. 

 

index en avant.jpg

Une position très courante en début de réunion est celle observée sur la photo suivante avec les doigts croisés. Cette position vous révèle que votre interlocuteur est concentré ; attentif à vos propos et aux siens. En prenant la parole regardez si ses mains se lachent, si elles deviennent mobiles ou si au contraire, elles restent toujours prises l'une avec l'autre. Et si vous voyez une position de mains en forme de pistolet comme en deuxième plan sur la photo, mefiez-vous car votre interlocuteur est sur la défensive.

 

imagesCARCRIHM.jpg

 

Olga Ciesco

17:37 | Lien permanent | | Commentaires (0) | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu